L’intérêt d’un coaching dans une RECONVERSION PROFESSIONNELLE

« 56% des actifs ont déjà changé d’orientation professionnelle. »

« 35 % des gens y pensent » sondage AFPA 2012

Par choix ou par obligation, c’est souvent un passage obligé pour rester dans la course de l’emploi.

C’est aussi une vraie prise de conscience de ses aspirations personnelles qui permet un véritable épanouissement.

C’est une démarche qui demande bcp d’efforts

 Pour qui ? (Types de personnes concernées)

Pour quoi ? ( les situations déclencheuses) 

C’est un élément fort qui va nous aider à passer de le cap et qui en même temps va nous aider à relativiser :

 Accident (divorce : je vais devoir m’occuper de mes enfants, maladie : je ne peux plus faire le même métier, licenciement : obligé pour ouvrir mon champ d’action)

Quand ? A chaque âge son type de reconversion.

25 ans : je ne trouve pas d’emploi dans ma branche, 40 ans : crise, mes aspirations  pros ne correspondent plus  à mes aspirations personnelles, 55 ans : une dernière chance. 

Comment ? Seul, ou accompagné : l’intérêt du coaching

Les freins (l’entourage, les risques, le coût)

Les étapes incontournables à ne surtout pas négliger.

Savoir POURQUOI on veut changer et COMMENT

Ennui, sentiment de frustration…

Nos valeurs sont en désaccord avec notre activité pro : drh (qui ne veut plus licencier), prof (qui veut enseigner autrement), commercial (qui ne veut plus vendre un produit en lequel il ne croit pas).

DONC IL FAUT TROUVER LES RAISONS DE L’INSATISFACTION

Puis éloigner les mauvaises raisons :

-faire plaisir à quelqu’un

- fuir une situation difficile

- gagner plus d’argent (discutable)

L’INTERET DU COACHING : ETRE SOUTENU DANS SA DEMARCHE ET ACCOMPAGNE

DANS LES ETAPES DU CHANGEMENT

1 je fais mon bilan perso : le point sur mes compétences et aptitudes.

Pas évident à faire seul…

Ne pas hésitez à interroger son entourage (perso et pro) sur les qualités qu’ils perçoivent en vous)

2 analyser ses préférences : les compétences c’est bien, ce qui nous motive c’est autre chose. Faire le point sur ses réussites et ses échecs passés. Débat !

3 faire émerger toutes les pistes : puis procéder par élimination

4 croiser ses espérances avec la réalité : se confronter au marché du travail, rencontrer des professionnels.

5 remettre les pieds sur terre : il est temps de faire parler la raison, quels vont être les cout engendrés, quelles vont êtres les difficultés à franchir ?

Qui va vous soutenir ? Quels vont êtres les réels bénéfices de ce changement ?

6 déterminer ce qu’il me manque : formation ? Investissement financier ?

7 établir un plan d’action : étape par étape, semaine par semaine, mois par mois

Car plus le plan sera précis, plus votre plan aura de chances de réussir.

 

  • Créé le .